Montpellier

son histoire, sa région

cours français sud france montpellier

Montpellier nait en 985 par l’octroi d’un domaine agricole au seigneur Guilhem que sa dynastie fera prospérer jusqu’au XIIIe siècle. Elle devient alors une ville universitaire importante, notamment grâce à son école de médecine. Les étudiants y viennent de loin pour écouter des maîtres réputés dans une cité ouverte aux influences des savants arabes ou juifs.

L’activité économique va également bon train et les productions transitent par Lattes, le port de la ville, qui commerce avec l’Orient, où elle a plusieurs comptoirs.                     

Le dernier Seigneur autochtone de Montpellier est… une femme, Marie, qui par son mariage avec Pierre d’Aragon, en 1204, rattache la ville au royaume espagnol pour 150 ans environ.

Du XVIe au XIXe

Au XVIe siècle, les guerres de religion secouent la ville comme le reste du pays. Montpellier, ville largement protestante, est alors envahi par les troupes de Louis XIII….qui construisent une imposante forteresse contre les habitants, dont on voit encore les traces aujourd’hui : la citadelle de l’actuel lycée Joffre.

Au XVIIe siècle elle devient la capitale du Bas-Languedoc. Siège d’une Intendance et de diverses institutions (Cour des comptes, Académie royale des sciences), la ville connaît à nouveau une période faste. Les hôtels particuliers y abondent.

Le XIXe siècle sera celui de la vigne. En devenant une monoculture à gros rendement, elle permet l’édification de fortunes dont les retombées économiques se traduisent par de grands travaux urbains : Palais de justice, églises Sainte-Anne et Saint-Roch, théâtre de la Comédie...

La crise du phylloxéra et la surproduction viticole vont donner un coup d’arrêt à cette expansion.

La révolte de 1907 rassemblera un demi-million de manifestants à Montpellier, mais n’aura pas de lendemain.

 

cours français sud france plageAujourd'hui

Les années 60 seront marquées par l’arrivée en nombre de populations rapatriées d’Afrique du Nord, les Pieds Noirs et les Harkis, qui y trouvent une terre d’accueil.

A partir des années 80, Montpellier se distingue par sa croissance. La création du quartier d’Antigone d'abord, puis, à la fin des années 90, celle de Port Marianne qui accueille de nouvelles universités et la nouvelle Mairie dessinée par Jean Nouvel et enfin plus récemment, la création d'Odysseum, pôle ludique et commercial, marquent cette volonté de transformer une ville qui passera en moins de trente ans de la 25e à la 8e place des villes françaises.  

Aujourd’hui ses universités attirent plus de 60 000 étudiants, venus de toute la France et de tous les pays, et contribuent à en faire une ville jeune et dynamique. Capitale culturelle, elle est aussi le cœur de nombreux festivals de théâtre, de musique et de danse.

 

 

cours français languedocLe climat

Climat méditerranéen, doux en hiver, chaud en été. 300 jours de soleil par an et donc un ciel bleu, bleu….. comme la mer qui le reflète !

La région 

Les paysages

Les montagnes des Cévennes, au nord de Montpellier, sont grandioses, encore sauvages, perdues, avec une végétation incroyable faite de vieux chènes verts, de chataigniers, de pins ; il y a des sangliers en liberté et de vieux murs de pierres sèches qui ont façonné les paysages au fil du temps…

Au sud, c'est la mer Méditerranée. On a beau dire, son bleu intense est extraordinaire. Et c'est si bon de se baigner dans une eau à 22 degrés au petit matin ou le soir, voire la nuit, quand les plages sont encore désertes…

cours français languedoc

A l'est, c'est la Camargue. Autre paysage de plaines, de canaux et de chevaux sauvages, taureaux en liberté et flamands roses. Tout un monde là aussi avec ses traditions culturelles bien vivantes. 

Et partout la garrigue et le chant des cigales et les vignes produisant le vin du Languedoc-Roussillon dont certains sont pas mauvais du tout…. vous verrez ! 

Les petits villages

Des circulades aux vieilles ruelles du Moyen-Age, les villages du Languedoc offrent tous le charme des villages du sud de la France où il fait bon s'attarder sur les terrasses des cafés, admirer les vieilles maisons en pierres et participer aux fêtes locales, nombreuses en été. 

Une forte identité

Paris est loin du Languedoc-Roussillon….dans tous les sens du terme ! L'histoire de cette région s'est construite sur une identité singulière, bien distincte de celle de la capitale. La région a très tôt fait commerce avec l'Orient et donc a été influencé par lui, puis il y a eu son rattachement pendant 150 ans à l'Aragon espagnol. D'où l'occitan parlé encore aujourd'hui. L'"hérésie" cathare, le protestantisme sont également autant de marques religieuses d'opposition au pouvoir royal. Plus récemment, l'histoire des Cévennes et du Larzac restent dans la tradition de cette mémoire de révoltes…. Ce sont quelques-uns des thèmes historiques que l'on peut explorer à travers les traces qu'il en reste dans la région…

 

Le concept
L'équipe